top of page
Rechercher
  • Magali Pacanowski Fournier

La plongée, nouvel outil de coaching ?

L’équicoaching, le walking coaching, les inventaires de personnalité…et autres outils de coaching. Que vont-ils inventer d’autre ? se demanderont certains. A cela je leur réponds : la plongée 😉

Istock/mihtiander


Vous voulez en savoir plus ? suivez la guide


Istock/BrianAJackson


La plongée sous-marine, qu’elle soit libre (apnée) ou en bouteille est un formidable loisir vecteur de liberté et de découvertes, en tout cas selon moi. Je ne propose pas l’exploration de cette approche en l’air. Je suis moi-même encadrante de plongée et ai pu expérimenter sur moi les bienfaits de cette pratique : réduction du stress, recentrage, ancrage, déblocage d’une problématique.

Je vous propose de bénéficier vous aussi des bienfaits de la plongée, suivez la guide


« Avant j’étais dans une bulle étouffante et il m’a suffi de plonger dans le bleu pur bénéficier de l’effet inverse »

Arnaud Jerald, apnéiste français



Istock/Nuture


La plongée pour quels objectifs et quels bénéfices en attendre ?


Pourquoi entreprendre un coaching avec un aspect plongée me demanderez-vous ?

La plupart des recherches en neurosciences se sont focalisées sur la plongée en apnée. Les travaux et résultats présentés ici concernent donc la plongée libre ou apnée.


Les bénéfices sur le corps

Les premiers bénéfices que l’on peut identifier sont corporels.

En plongée, on apprend à lâcher prise, on se concentre sur ce que l’on ressent.

Le cœur des entrainements d’apnée est la relaxation et la souplesse, on s’approche de la méditation.

Sous l’eau on ralentit le rythme cardiaque, on élimine le stress et la circulation du sang se modifie pour privilégier les organes vitaux. Cela permet de prendre vraiment conscience de son corps.

Le corps est mobilisé à 100% par ce qu’il est entrain de faire. Sous l’eau il faut être entièrement présent.

Il y a également le fait que l’eau nous porte, cela apporte une sensation totalement différente de son corps, libéré de la pesanteur. Je n’ai jamais été à l’aise avec mon corps sur terre, mais sous l’eau je réussis à être à l’aise, à être heureuse. Et encore plus quand j’accompagnais des personnes, faire découvrir cet univers, qui n’est pas du tout silencieux soit dit en passant, faire que les gens remontent à la surface avec des étoiles dans les yeux comble mon besoin de reconnaissance 😉


Les bénéfices sur le cerveau

Après les bénéfices sur le corps voyons si la plongée a des effets sur le cerveau avec des travaux de neurologie et neurosciences,

Des chercheurs ont étudié le cerveau d’un grand apnéiste français, Guillaume Néry en lui faisant passé des IRM pendant une apnée de 7 minutes.

Ce que ces images révèlent est stupéfiant : en apnée l’activité des connexions cérébrales explose ! (image pour les plus connaisseurs).


« Avant j’étais dans une bulle étouffante et il m’a suffi de plonger dans le bleu pour bénéficier de l’effet inverse »»


Son cerveau présente également une hyperactivité d’une zone spécifique du cortex : le precuneus. C’est une région hyperconnectée qui joue un rôle de chef d’orchestre de la conscience de soi. Cet état mental est caractérisé par un sentiment de bien-être, de « pure conscience ».

Je n’ai jamais fait d’exploration de mon cerveau avec de l’imagerie mais ce que je sais c’est que mon entourage est capable de déceler quand je plonge de quand je nage pendant mes entrainements.

En effet, après un entrainement de nage avec palmes je suis détendue physiquement mais après un entrainement de plongée, que ce soit d’apnée ou en bouteilles, je revenais à la maison vraiment détendue j’avais laissé tout mon stress sous l’eau.

Je suis persuadée que cet état peut bénéficier à toute personne entreprenant un coaching.

Et plus spécifiquement pour travailler :

- La gestion du stress

- le lâcher prise

- Une prise de conscience de son corps pour reconnecter corps et cerveau

- Le leadership

- …



La plongée pour qui?

La plongée pour tous !

Il n’y a pas de réelle contre-indication à une initiation à l’apnée ou à un baptême de plongée.

Le tout c’est d’oser tenter l’expérience.


Istock/Nastco


Et pourquoi pas la plongée bouteille ?


Tous les résultats présentés dans cet article, exceptés ceux de ma propre expérience, ont été obtenus avec l’apnée.

Il est en effet moins évident de faire des études sur les effets de la plongée en bouteille sur le cerveau , les échanges gazeux, la pression… car il est impossible de faire une mise en situation comme en apnée. (à part peut-être avec un caisson hyperbare, et encore..).

Pourtant je suis persuadée que des résultats similaires peuvent être obtenus avec la plongée en bouteille. Même si le matériel peut sembler encombrant et limitant il ne l’est que jusqu’à la mise à l’eau (et encore pas pour les baptisés que l’on équipe directement dans l’eau pour plus de confort). Il n’y a donc rien qui empêcherait les coachés de progresser plus vite et plus fort avec la plongée sous-marine.



Qui suis-je ?

Fille de médecin 🩺 et docteure en pharmacie 💊 j’ai passé plus de 10 ans dans l’industrie pharmaceutique. 💉avec le bien être du patient chevillé au corps et au cœur ❤️.

Je souhaite à présent apporter aux professionnels de santé (entre autres) ce que j’ai appris en tant que coach : une dose de compétences transversales à ajouter aux savoirs techniques.


Quelle coach je suis ?

Une coach monitrice de plongée🤿 ! La plongée m’a appris à être une meilleure coach.

Vous voulez savoir pourquoi ? contactez moi ! 📲


31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page