top of page
Rechercher
  • Magali Pacanowski Fournier

L(m)es limites, encore et toujours...


Les limites, tout le monde y est confronté, mais comment les gérer pour vivre avec certaines, dépasser celles que l'on veut / peut dépasser ? Je ne suis pas exemplaire, ma gestion de mes limites est aléatoire... et dépend du domaine (personnel, professionnel...)

Istock/Nuthawut Somsuk


Dans mon mémoire pour l'école de coaching d'HEC je choisissais de traiter des limites.

Hasard, volonté réelle de ma part ? Non, un exemple de résonance, de synchronicité car je souhaitais au départ traiter de plongée et coaching. Déjà je me confrontais à l'une de mes limites inconsciemment.


Pourquoi ce post ? Je ne vais pas partir dans un discours plein de bonnes intentions volontariste du style "il faut abattre toutes ses limites, sortir du cadre etc etc", il n'y a pas qu'une façon de faire et je suis plutôt adepte du sur mesure. Je ne vais pas rentrer non plus dans cours sur les limites. Si cela vous intéresse je vous enverrai mon mémoire 😄 Je vais plutôt vous parler de moi et d'une situation à laquelle je fais face actuellement, en espérant qu'elle résonnera chez certain(e)s.


Un retour de boomerang


Je pensais avoir fait un travail sur moi depuis l'écriture de ce mémoire. Or ces derniers temps je me reprends mes limites en « pleine face ».


Le problème auquel je fais face n'est pas tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. Je prends conscience que je m auto limite, je me "sabote".


Penser au travail en permanence, c'est courant pour les entrepreneurs me direz vous. Certes mais cela ne me convient pas, et chez moi le problème est plus "global".


Je m'aperçois que j’ai tendance à m'oublier moi Magali devant la multitude d’autres rôles je « joue ». Je fais passer les autres avant moi, et là beaucoup de mamans se reconnaîtront... Par exemple pendant les dernières vacances de Noël : j'ai préparé les fêtes pour que le vrai 1er noël de ma fille soit mémorable, tout en sachant que Noël n'est jamais à la hauteur de l'image d'Épinal que l'on a en tête... A cela s'ajoute un papa qui profite des vacances pour aller faire du sport (et il a raison!) et je me retrouve à avoir passer ma semaine de vacances à la maison, à m'occuper de ma fille et à me reposer un peu mais en ne faisant pas grand chose d'autres. A la remarque de mon mari : qu'est ce qui t'a empêché de faire des choses, j'ai au départ réagit au 1/4 de tour, disant que lui il a bien profité mais que moi j'ai pas pu. mais en y réfléchissant j'aurai pu prendre les devants, lui laisser la petite et me prendre du temps pour moi. Je me suis auto-mis des limites. Pourquoi ? Pour râler en bonne française? Je ne sais pas...

Je suis souvent partagée entre le besoin de s'écouter, et les diktats que l'on nous assène : il faut avancer, ne pas se regarder le nombril, tu as tout pour être heureuse ! Oui je suis chanceuse, j'ai une famille adorable, une maison, 2 sociétés qui m'occupent et marchent plutôt bien... Et justement, je progresse dans la pyramide de Maslow.


https://www.google.com/url?sa=i&url=https%3A%2F%2Fwww.pdfprof.com%2FPDF_Image.php%3Fidt%3D18267%26t%3D17&psig=AOvVaw16OuwvyMgMxfID4Mm1M9An&ust=1673522242140000&source=images&cd=vfe&ved=0CBAQjRxqFwoTCMjA-qqyv_wCFQAAAAAdAAAAABAI



Reconnaître la problématique est une 1ère étape, la 2ème est de prendre le souci à bras le corps. Je profite donc de cette période de l'année, propice à l'introspection, au bilan et aux bonnes résolutions pour agir. C'est beaucoup, pour moi comme pour beaucoup. Agir dans le cadre professionnel, me remettre en question ne me pose aucun soucis, par contre faire face à mes fragilités personnelles m'est beaucoup plus difficile.

Bref je reconnais mes zones de vulnérabilité et je vais de ce pas reprendre mon accompagnement psy et ma supervision !


Je voulais plutôt vous transmettre quelques pensées :

💟 Une baisse de moral ca arrive,

💟 Demander de l'aide cela ne fait pas de vous quelqu'un de faible

💟 La perfection n'existe pas et pour moi elle est ennuyeuse, nos aspérités font notre personnalité


⛔️ continuer à être mal c'est la véritable erreur, il n'est jamais trop tard pour prendre conscience des choses

⛔️ il ne faut pas avoir peur du regard des autres (et je m'inclus dedans en sortant de ma zone de confort avec ce post)



Et vous arrivez-vous à gérer les différente injonctions de la société de façon sereine ? Comment faites-vous ?


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page